Loudéac- CFC 1-1


Sur un terrain particulièrement gras, les Loudéaciens et les Châteaulinois se sont neutralisés (1-1).
« C’est logiquement qu’ils ouvrent le score après une entame compliquée de notre part. On revient en fin de match. C’est un bon point de pris de l’extérieur au terme d’une partie bizarre, sans rythme », livrait l’entraîneur finistérien, Didier Hascoët. À la réception d’un centre détourné de Gicquel, Goumont remisait astucieusement pour Le Hô. Le capitaine du LOSC ajustait d’un plat du pied gauche (42’, 1-0). Un but qui venait récompenser une domination territoriale des locaux sur le premier acte.

Le Hô, sur coup-franc, sollicitait le portier adverse Coquard qui répondait présent. Le gardien visiteur réalisait même une double parade décisive en détournant la tentative à bout portant de Gicquel (60’). Puis, Dorian Leostic et ses partenaires s’enhardissaient. Et après quelques belles opportunités, l’entrant Mazé égalisait pour ses couleurs d’une frappe croisée suite à un long ballon (86’, 1-1). « On ne peut pas jouer et prendre du plaisir sur un tel terrain ! Ce fut un petit match. On se procure des opportunités de mener 2-0… On laisse Chateaulin à quatre points derrière. On se contentera de ce nul », analysait, de son côté, le technicien des « Tangos », Jimmy Lesniewski.
 

La fiche technique

Arbitre : Alexandre Deprez.

BUTS. Loudéac : Le Hô (42’) ; Chateaulin : Mazé (86

Le loto du Châteaulin Football Club rassemble près de 800 personnes à Coatigrac’h

le télégramme 23/12/19

Dimanche après-midi, à l’espace Coatigrac’h de Châteaulin, dans une atmosphère studieuse, les participants s’amusaient en cherchant le carton plein. Les nombres étaient annoncés par Jean-Claude Bothorel, président de Loto Quine Passions. Le staff du Châteaulin Football Club (CFC) n’a pas manqué le rendez-vous, et près de 800 personnes ont passé un bel après-midi. Le président du CFC, Alain Poquet, semblait satisfait : « C’est un aussi bon cru que l’année dernière. C’est important pour le club et son financement ; en plus, les gens prennent du plaisir à jouer »

Régional 1 CFC - SENE  1-1


LE TELEGRAMME 16/12/19

Sur un terrain gorgé d’eau qui s’est dégradé au fil du match, ce duel entre deux équipes luttant pour le maintien s’est conclu sur un nul heureux pour les Châteaulinois.

Les Sinagots entraient mieux dans le match, scorant d’entrée par Boceno sur un corner mal dégagé (7’). Deux minutes plus tard, Penisson trouvait la barre après une parade laborieuse de Coquard suite à un faux rebond (9’). Les locaux se révoltaient, Le Page manquait d’abord son face-à-face (16’) avant de conclure sur un corner de Boivin (23’). Mais ses partenaires peinaient et Coquard sauvait les siens successivement sur une reprise à bout portant après un corner puis sur un nouveau corner frappé directement (44’). 


Les montants sortants

Secoués dans le premier acte, les Finistériens revenaient mieux en seconde période. Boivin allumait des 30 mètres et trouvait la barre (50’) avant que Le Page ne manque sa tête sur corner (53’). Puis, plus rien pour les joueurs de Didier Hascoët…

Séné profitait ensuite d’une perte de balle dangereuse mais Bourin gâchait son duel en frappant la barre (65’). Le match se tendait. Seul Evain trouvait l’ouverture des 20 mètres mais sa frappe était encore repoussée par le montant de Coquard (86’). Ces nombreuses occasions laissaient des regrets à l’entraîneur Nicolas Sourzic : « J’espérais bien gagner ce match. On aurait dû insister en début de partie pour éviter de perdre deux points ». Son homologue châteaulinois se satisfaisait des « quatre points pris sur six possibles malgré les entames qui ont handicapé les joueurs ».

La fiche technique

Arbitre : M. Leclerc.

BUTS. Châteaulin : Le Page (23’) ; Séné ; Boceno (7’).

Avertissements : Châteaulin : Gilles (80’) ; Séné : Le Boulaire F. (75’), Evain (83

Châteaulin plus réaliste que la GSI


© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/football/football-chateaulin-plus-realiste-que-la-gsi-08-12-2019-12452832.php#u3oZ8LlIFfjI18mV.99

Dans un match assez équilibré, Châteaulin a pris le dessus sur une équipe de la GSI Pontivy qui a tout de même chèrement vendu sa peau.

R1. GSI Pontivy - Châteaulin : 1-2

Les premières minutes étaient pontivyennes avec une frappe d’Havart dans le petit filet (16’). La riposte visiteuse se faisait sentir peu avant la demi-heure de jeu avec une frappe de Kerlidou sur le gardien (24’). Châteaulin qui avait su faire le dos rond, ouvrait la marque sur un coup franc de Boivin, repris de la tête par Le Page (0-1, 44’). Dans la minute suivante, le coup franc de Harvart était boxé par Coquard. Le Gal, qui avait bien suivi, ne pouvait reprendre correctement le ballon (45’).

La seconde période était une nouvelle fois pontivyenne mais, sur un contre, Châteaulin doublait la mise par Tchimbakala qui reprenait un ballon repoussé par la défense (0-2, 51’). Pontivy réagissait dans la foulée avec une frappe à ras de terre d’Havart qui redonnait espoir aux locaux (1-2, 52’). Les Pontivyens tentaient le tout pour le tout sans succès, tandis que Châteaulin pouvait encore aggraver le score sur un nouveau contre signé, cette fois, Guedes (75’).

La fiche technique

Arbitre : M. Aguilar

BUTS. GSI Pontivy : Havart (52’) ; Châteaulin : Le Page (44’), Tchimbakala (51’).

Le 04/12/2019 NEWSOUEST

CHÂTEAULIN S'IMPOSE SUR COUPS FRANCS DANS LE DERNIER QUART D'HEURe

Les Châteaulinois recevaient les Kériolets de Pluvigner dans un match entre deux équipes qui luttent pour éviter la rélégation. Dans cette rencontre les trois buts étaient obtenus sur coup franc. C'est avec les coups de pied arrétés que Châteaulin réussisaient à remporter sa quatrième victoire. Le début de la rencontre commencait mal pour les joueurs de Didier HASCOET avec une domination morbihanaise concrétisée après dix minutes de jeu par l'ouverture du score inscrit sur coup franc de Jordan STEPHANT (0-1, 11'). Surpris par ce départ, les Finistériens se reprenaient et dominaient les visiteurs en se créant plusieurs occasions qui auraient mérité meilleur sort. Pluvignet réussisait à conserver son avantage et c'était avec ce petit but d'avance que les Morbihanais regagnaient les vestiaires.

En seconde période, après l'heure de jeu, les joueurs de Mickaël ORHANT avaient l'occasion de faire le break. Ils voyaient un tir de FERNANDEZ repoussé par la barre transversale. Les Châteaulinois continuaient à pousser et étaient récompensés sur un coup franc de BOIVIN. Il était repris par TCHIMBAKALA qui obtenait l'égalisation (1-1, 76'). Il restait un quart d'heure pour marquer le but de la victoire; Comme les deux premiers buts, c'était à nouveau sur coup franc que les locaux arrachaient la victoire. A deux minutes de la fin du temps réglementaire, LEOSTIC tirait un coup franc repris par LE PAGE qui inscrivait le but du quatrième succès de Châteaulin depuis le début de saison (2-1, 88'). 

FICHE TECHNIQUE

CHATEAULIN - PLUVIGNER : 2-1 (1-0)

BUTS. CHATEAULIN : TCHIMBAKALA (76'), Cédric LE PAGE (88'). PLUVIGNER : Jordan STEPHANT (11').

Le 04/12/2019 Newsouest

DIDIER HASCOËT: " ON NE GAGNERA PAS BEAUCOUP DE MATCHS AVEC PLUS D'UN BUT D'ÉCART"

·          

En faisant l'impasse sur les matchs nuls ( 4 victoires, 0 match nul, 6 défaites), Châteaulin FC remporte au tiers du championnat ses matchs clés, face à la Stella Maris Douarnenez, US Concarneau B, Pluvigner, et une victoire bonus à Guipavas. La victoire à l'arraché, obtenue dans le dernier quart d'heure face aux Pluvignois, fut une question de mentalité et d'état d'esprit, d'une équipe jamais à terre dans l'adversité d'une rencontre (2-1). Cette force de caractère est sans doute le meilleur argument pour un nouveau maintien en R1, qui serait toujours synonyme d'exploit pour les Châteaulinois. 

Châteaulin a gagné un match clé, ce dimanche, face à Pluvigner.

La réaction de Didier Hascoët, coach du Châteaulin FC sur la victoire de Puvigner: " Face à Pluvigner, nous sommes à la ramasse sur notre premier quart d'heure. On est sanctionné sur un coup de pied arrêté. C'était aussi le même cas de figure contre le CEP Lorient ou l'US Montagnarde. Ce but adverse nous a réveillé, nous a permis de passer à autre chose sur l'état d'esprit. Ils ont une balle du 0-2, Pluvigner frappe le poteau. Le tournant du match est à ce moment. On a continué d'appuyer et à y croire. Cédric Le Page met le but du 2-1 à la 88ème minuter. Comme Thomas Lagadec, à Guipavas. On ne gagnera pas beaucoup de matchs en R1 avec plus d'un but d'écart. On est dans notre idée de passer bien l'hiver. On sait qu'on jouera encore notre maintien sur la 26ème et dernière journée"

Chateaulin pluvigner ker 2-1

Le télégramme dimanche 1er décémbre

« Un succès acquis certes difficilement, mais mérité toute de même », a résumé Didier Hascoët, le technicien local, après ce succès.

Après dix minutes totalement en faveur des Morbihannais et sanctionnées par un but inscrit sur un coup franc lointain tiré par Stéphant (0-1,11’), les Finistériens dominaient copieusement l’adversaire. Ils se créaient une multitude d’occasions et auraient mérité, pour le moins, de revenir à la hauteur des joueurs de Pluvigner. En seconde période, les Morbihannais ont eu l’occasion de faire le break mais le tir de Fernandez percuta la transversale des buts gardés par Coquard (67’). « Le tournant du match », a réagi en fin de rencontre l’entraîneur de Pluvigner, Mickaël Orhant.

Le Page à deux minutes du terme
Comme d’habitude, les Châteaulinois ne baissaient pas les bras et parvenaient à égaliser après un coup franc tiré par Boivin et repris victorieusement dans une forêt de jambes par Tchimbakala (1-1,76’).

A deux minutes de la fin du match, nouveau coup franc pour les locaux tiré par Léostic, le ballon atterrissait dans les pieds de Le Page qui le glissait dans les filets de Bosser (2-1, 88’). Châteaulin tenait son succès.

La fiche technique

BUTS. Châteaulin : Tchimbakala (76’), Le Page (88’); Pluvigner : Stéphant (11’

R1. Châteaulin - US Montagnarde : 1-3 

Le télégramme Publié le 10 novembre 2019 à 20h22

Photo: Auteur d’un doublé, le Montagnard Antoine Blayo (à droite) a posé bien des problèmes à Clément Salaun et Châteaulin.

Après une première mi-temps équilibrée, les Montagnards ont fait la différence face à Châteaulin lors du second acte.

En première période, Châteaulin faisait mieux que se défendre et tenait la dragée haute aux visiteurs. Malheureusement, suite à un contre rapide, Blayo ouvrait la marque pour les Montagnards (0-1, 21’). Cependant, l’avantage des visiteurs était de courte durée puisque, suite à un magnifique lob de 35 mètres, Alan Boivin égalisait.

Deux penaltys qui changent le cours du jeu

Contrariés par ce retour au score des joueurs locaux, les Morbihannais prenaient le contrôle du jeu lors du second acte, bien aidés, il est vrai, par une équipe locale un peu brouillonne et plus limitée. Ils ne mettaient d’ailleurs pas longtemps à reprendre l’avantage puisque Blayo transformait un penalty obtenu suite à une erreur d’appréciation d’un défenseur local (1-2). La période des cadeaux n’était pas finie quand, à la 52e minute, Dalouta transformait un deuxième penalty. Forts de leurs deux buts d’avance, les visiteurs accentuaient leur domination et réduisaient à néant les moindres tentatives châteaulinoises. Les locaux avaient beau jeter toutes leurs forces dans la bataille, les Montagnards faisaient face à toutes les situations avec sérénité.

La fiche technique

Arbitre : M. Leroux (Saint-Brieuc).
BUTS. Châteaulin : A. Boivin (24’) ; La Montagne : A. Blayo (21’, 50’ sp), D. Mouyoumbi (52’ sp).
Spectateurs : 60 environ.

Jackpot pour Châteaulin

Newsouest Le 04/11/2019

Ce but de Thomas Lagadec, à la 88ème minute, vaudra cher à l'issue de la saison pour le Châteaulin FC, au décompte final. A Guipavas, face à une équipe taillée pour le haut de tableau de R1, Châteaulin a plié parfois mais n'a jamais rompu fidèle à leur image. Le rosier châteaulinois a même piqué par moment chez les Gars du Reun avec Tchimbakala, aux avants-postes. En face, l'armada des Calvez, Larsonneur, Bodériou, Le Mennec étaient en ordre de marche mais Châteaulin a joué intelligemment pour garder ses positions. Bien lui en a pris car à l'heure, où les deux camps étaient plus à penser sur la qualité de ce 0-0, Châteaulin, telle une anguille, s'inflitrait pour se porter devant sur un tir en pivot du meneur de jeu, Thomas Lagadec. Le coup était parfait et permet aux Châteaulinois de valoriser leur bon mois d'octobre et démarrer parfaitement la collecte de novembre. En battant à nouveau Guipavas, à l'image de leur match du maintien à haute émotion de la saison précédente (3-2), Châteaulin devient doucement mais sûrement la bête noire de Guipavas (0-1).

Régional 1. Guipavas - Châteaulin : 0-1

Le TélégrammePublié le 03 novembre 2019 à 18h21

Commentaire photo :Mamadou Traoré, qui tente ici de prendre le dessus sur le Châteaulinois Cédric Le Page, et ses coéquipiers se sont fait surprendre  en toute fin de partie. (Photo Jean-Michel Louarn)

Malgré quelques belles opportunités, surtout en seconde période, les Guipavasiens ne sont jamais parvenus à forcer le verrou châteaulinois… avant de s’incliner sur un but de Lagadec en fin de match.

« La Coupe, c’est fini, il faut passer à autre chose. Priorité au championnat désormais », confiait Nathalie Milin, la présidente de Guipavas, avant le coup d’envoi. Et, dès l’entame, les Guipavasiens tentaient de mettre à mal l’arrière-garde châteaulinoise. C’est tout d’abord Larsonneur qui mettait Coquard à contribution suite à une remise de Calvez (11’). Puis ce même Larsonneur, décalé par Floch, s’ouvrait le chemin du but mais ne cadrait pas sa frappe (15’).

Par la suite, la domination guipavasienne s’estompait quelque peu et laissait place à des imprécisions techniques de la part des locaux. Les visiteurs en profitaient pour se créer deux énormes occasions par Tchimbakala, qui tergiversait devant Mancheron (44’) puis qui ne cadrait pas sa frappe (45’).

Guipavas pousse, Châteaulin marque

Au retour des vestiaires, le Châteaulinois Salaün obligeait Mancheron à s’employer (52’). Mais les joueurs de David Bouard voulaient forcer la décision : c’est tout d’abord Junior qui s’essayait à la frappe (52’) ; Le Mebbec, auteur d’une belle action, voyait sa frappe raser le poteau de Coquat (55’) ; enfin, le coup franc de Bodériou n’était repris par personne (61).

Et, à force de dominer, ce qui devait arriver arriva, à savoir que sur la seule action visiteuse de cette seconde période, Lagadec « crucifiait » Mancheron d’une belle frappe en pivot (0-1,88’). Dur pour Guipavas qui a pourtant tout tenté. « Je suis content de mes joueurs. Même si on a parfois souffert, je pense que victoire n’est pas non plus volée, on a eu aussi des occasions, surtout en première mi-temps », commentait Didier Hascoet, le coach de Chateaulin.

La fiche technique

Spectateurs : 200 environ

Arbitre : M. Leclerc

BUT. Châteaulin : Lagadec (88’).

Avertissement. Châteaulin : Le Gall (89’)

Football Coupe de Bretagne. Melgven (D1) - Châteaulin (R1) : 0-3
Le Télégramme Publié le 27 octobre 2019 à 19h48

Face à Melgven, les Châteaulinois ont fait respecter la hiérarchie en s’imposant, sans pour autant impressionner.
Dès l’entame de match, Boivin se signalait et frappait sur le poteau (11’). L’ouverture du score arrivait par Coquard, qui déviait de la tête un centre de Vigouroux (25’). La seule frappe locale du match était l’œuvre de Derrien, dont le lob de 35 mètres était sorti de justesse par Coquard (43’).
Déjà dangereux en première mi-temps, le Châteaulinois Alan Boivin était un poison dans le deuxième acte. D’abord sur un coup-franc relâché par Le Dez (57’), puis sur une frappe qui échouait d’un rien (70’). La récompense arrivait quand il reprenait victorieusement du gauche un centre de Lagadec (75’). Enfin, Salaun validait la qualification en ajustant Le Dez du gauche (87’). « L’efficacité a payé », relevait l’entraîneur melgvinois, Anthony Bourbigot. Cependant, il félicitait tout de même ses joueurs pour leur état d’esprit, à la différence de Didier Hascoët qui notait un « manque de motivation criant malgré la victoire ».

La fiche technique
Arbitre : M. Peron.
Spectateurs : 50 environ.
BUTS. Châteaulin : Coquard (25’), Boivin (70’), Salaun (87’).
Avertissements. Melgven : Le Dugou (75’).

Châteaulin confirme son redressement

Newsouest le 22/10/19

Malmené en début de championnat R1, poule A, le Châteaulin FC retrouve des couleurs en ce début d'Automne. La victoire face à la Stella Maris de Douarnenez avait donné une bouffée d'air et lancé leur saison avec un succès acquis grâce à Cédric Le Page. Ce dimanche, les joueurs de Didier Hascoët et Sébastien Brabant ont connu le pendant inverse par rapport à leur premier match à Plabennec ( Défaite 3-1, trois expulsions). Cette fois, l'US Concarneau B a connu un scénario improbable à Eugène Piriou. Pourtant, tout allait bien pour les joueurs de Sébastien Clément, menant au score 0-1 par Joris Le Roux (0-1, 19'). La rencontre s'effilocha pour les visiteurs à la demi-heure quand Concarneau se retrouvait réduit à  9 avec la double expulsion de deux joueurs défensifs, le stoppeur, Vincent Kervroëdan et le latéral, Hugo Péron. 

Face à un renard comme Alan Boivin, ça ne pardonnait guère. Il remettait les deux équipes à égalité. Châteaulin mettait une pression supplémentaire et marquait au meilleur moment quand Concarneau était encore dans le réajustement tactique induit. L'arrière central, Gaétan Rambert battait Mathis Henrio (2-1, 36'). En seconde mi-temps, Châteaulin, tel un félin, ne lâchait pas sa proie et Thomas Lagadec mettait le but du KO à la 60ème minute. En fin de match, avec la fatigue, Concarneau cédait une nouvelle fois. Le " Marathon Man" de cette équipe, Clément Salaun bouclait l'addtion finale (4-1, 86). Pour Châteaulin, cette deuxième victoire à domicile confirme le redressement. Pour l'US Concarneau B, il faudra réagir dès le prochain match face à Plabennec B.

Football. R1 : Châteaulin terrasse la réserve de Concarneau

Ouest France Le 20 octobre 2019 à 20h27

Châteaulin - Concarneau (B) : 4-1. En perdant deux défenseurs en moins d'une minute, Concarneau, qui menait au score, s'est tiré une balle dans le pied.

Comment perdre deux défenseurs en moins d’une minute ? Concarneau vous donne la recette. On jouait alors la 26’ et les Thoniers menaient à la marque grâce un centre tir plein d’opportunisme de Le Roux (0-1, 19’).Sur une longue transversale, le Châteaulinois Boivin trouvait Lagadec qui trompait le gardien visiteur Henrio mais pas le défenseur Kervroedan… coupable d’une main fautive et sanctionné d’un rouge par l’arbitre. Dans la foulée, Boivin transformait le penalty (1-1, 26’) et Péron héritait lui aussi d’un carton rouge pour des propos déplacés.

Concarneau avait déjà perdu la partie… « Je ne peux que condamner l’attitude inadmissible de certains de mes joueurs, reconnaissait dépité Sébastien Clément, le coach concarnois. Ce n’est pas faute pourtant de les mettre en garde. Après, à 11 contre 9, c’était mission impossible. »

De fait, les Châteaulinois prenaient l’avantage grâce à une tête de Rambert monté à l’abordage pour faire valoir la supériorité numérique des locaux (2-1, 36’). Sans être réellement dominateurs - « On n’a pas l’habitude de se retrouver dans de telles situations », plaidera Didier Hascoët l’entraîneur châteaulinois - les locaux s’efforçaient alors de faire courir le ballon et leurs adversaires.

Une frappe instantanée de Lagadec annihilait définitivement les dernières velléités concarnoises (3-1, 59’). Et Salaun enfonçait le clou en validant un nouveau penalty obtenu par Lagadec (4-1, 86’). « On est sur la bonne voie, on a été rigoureux et solidaires », se réjouissait Didier Hascoët. Son homologue ne peut pas en dire autant…

CHÂTEAULIN - CONCARNEAU : 4-1 (2-1).Arbitre : M. Le Bot.BUTS. Châteaulin : Boivin (26’ sp), Rambert (36’), Lagadec (59’), Salaun (86’ sp). Concarneau : Le Roux (19’).

Football. R1 : Châteaulin terrasse la réserve de Concarneau

Le 20 octobre 2019 à 20h27

Régional 1. Châteaulin - US Concarneau (B) : 4-1

Publié le 20 octobre 2019 à 19h34 (photo Christian Rose)
Chateaulin profite des bêtises concarnoises

« C’est inadmissible. Un problème de mentalité chez certains joueurs », regrettait avec, agacé, Seb' Clément, l’entraîneur concarnois, qui a vu son équipe se saborder. Ils prenaient pourtant les devants grâce au centre-tir de Le Roux (0-1, 19’). Puis vint le tournant du match. Kervroedan enlevait un but châteaulinois de la main. Expulsion et penalty transformé par Boivin (1-1, 26’). Entre-temps, le capitaine concarnois, Péron, écopait d’un carton jaune avant, puis après le penalty, pour protestations virulentes (28’).

Deux états d’esprits bien différents

Les Concarnois continuaient dans leur nervosité et les locaux déroulaient. Lambert, de la tête, donnait l’avantage à son équipe (2-1, 36’). Lagadec marquait d’une frappe du gauche (3-1, 59’) et Salaun inscrivait un penalty (4-1, 86’). Seb' Clément en voulait à ses joueurs : « Certains se croient au niveau du National mais sont plus près de la R2 ». Didier Hascoët, son homologue, félicitait lui, « la rigueur et l’abnégation de ses joueurs ». Deux salles, deux ambiances.

La fiche technique

Arbitre : M. Le Bot

Avertissements : Châteaulin : Guedes (31’) ; Concarneau (B) : Peron (27’, 28’), Onofré (39’).

Exclusions : Concarneau (B) : Kervroedan (26’), Peron (28’)

BUTS : Châteaulin : Boivin (26’), Lambert (36’), Lagadec (59’), Salaun (86’) ; Concarneau B : Le Roux (19’

Plogonnec tenu en échec à domicile par Châteaulin

Le 26/09/2019 Newsouest

La rencontre entre les deux réserves de Plogonnec et Châteaulin s'est achevé par un partage des points. Dans un match où les deux équipes se neuthralisaient pendant près d'une dem-heure, c'était les visiteurs qui ouvraient la marque par Raphaël TREGUEUR (0-1, 24'). Une dizaine de minutes plus tard, c'était au tour d'un autre Raphaël de trouver le chemin des filets. Raphaël QUEAU, l'ancien buteur de Châteauneuf la saison dernière, égalisait pour les écureuils (1,1, 35'). C'était sur ce score d'égalité que les deux équipes regagnaient les vestiaires.

Six minutes après la reprise de la seconde période, les visiteurs repassaient devant avec un but de Jay BARRIERE (1-2, 77'). Les joueurs locaux poussaient pour revenir à la marque et parvenaient à égaliser avec un doublé de son buteur Raphaël QUEAU (2-2, 61'). Sur sa lancée, Plogonnec marquait un troisième but par Luc JALLIFIER à ving minutes de la fin (3-2, 70'). Dans un match équilibté où chaque équipe répondait coup sur coup, c'était les visiteurs qui marquaient le dernier but de la rencontre, synonyme de partage des points entre les deux équipes. Par la même occasion, Jay BARRIERE marquait son second but personnel (3-3, 77'). Au coup de sifflet final, partage des points entre les deux réserves. Pour la prochaine journée, les deux équipes rencontreront deux formations du Finistère Nord, Saint Divy pour les écureuils et Irvillac pour Châteaulin.

FICHE TECHNIQUE

PLOGONNEC (B) - CHATEAULIN (B) : 3-3 (1-1)

BUTS. PLOGONNEC :  Raphaël QUEAU (35', 61'), Luc JALLIFIER (70'). CHATEAULIN : Raphaël TREGUER (24'), Jay BARRIERE (51', 77')

CÉDRIC LE PAGE REVIENT, CHÂTEAULIN SE RELÈVE

Newsouest 23/09

Opposé à une équipe qui leur réussit bien, la Stella Maris de Douarnenez, Châteaulin a marqué son départ dans cette seconde saison d'affilée en R1. Pour les deux équipes, ce match servait de tournant pour se projeter plus en haut du classement. Revenant de ses matchs de suspension, par un carton rouge reçu à Plabennec B, Cédric Le Page a galvanisé ses partenaires pour aller chercher une précieuse et importantissime victoire, à Eugène Piriou. Les Douarnenistes ont tenté de forcer le verrou regroupé de Châteaulin mais se sont heurtés jusqu'au bout à un collectif en place. A cinq minutes de la fin, un coup-franc dans la boîte de Dorian Léostic trouvait le géant, Cédric Le Page, à la réception. Le timing était parfait. Son coup de tête trompait le portier stelliste, Loïc Kervarec (1-0, 85'). Châteaulin remporte ses premiers points et dépasse leur adversaire du jour, bloqué à un point en quatre journées, en R1, poule A

Régional 1 - Châteaulin - Douarnenez : 1-0

 via @letelegramme (photo pascal priol)

Chaque équipe aura eu sa mi-temps dans ce duel sud-finistérien où Châteaulin a fait la différence sur un coup de pied arrêté en fin de match grâce à Le Page, qui effectuait son retour. Les locaux ont ainsi décroché leur premier succès de la saison alors que la Stella n’y arrive toujours pas.

« Ils ont joué avec leurs armes », constatait froidement Fred Rouzo, l’entraîneur douarneniste, dimanche soir. Les armes châteaulinoises ? Le mental… Et Cédric Le Page, qui revenait de trois matchs de suspension et qui aura pesé tout le match sur les centraux Douarnenistes. Milieu défensif d’origine, Didier Hascoët l’a repositionné avant-centre, en soutien de Tchimbakala.

Ce sont les Châteaulinois qui ont le mieux débuté le match. Le Page, par deux fois (3’, 9’), et Salaun (14’) faisaient passer des frissons aux Douarnenistes. Pourtant, la plus grosse occasion du premier acte fut à mettre à l’actif des visiteurs lorsque Pichavant, seul devant le but adverse, a manqué le cadre alors qu’il avait suivi la frappe de Ronvel qui avait heurté le poteau (16’). Après ce départ en trombe, le rythme retombait clairement et seule une tête de Le Gall avait mis en danger le portier douarneniste (44’).

L’ouverture à cinq minutes du terme
A l’instar de la première période, le jeu est reparti sur des bases élevées. Paradoxalement, après avoir subi toute la première mi-temps, Douarnenez a concédé un but dans un second acte qu’il aura dominé. Les Châteaulinois auraient pu prendre les commandes quand Boivin a tapé la barre et qu’auparavant dans l’action, Marchadour avait sauvé son équipe sur sa ligne (50’).

La Stella s’est réveillée petit à petit, Pichavant (48’) et Le Bescond (53’) frappant trop timidement au but. Bien plus dangereux, Nicolas adressait un centre qui s’écrasait sur la barre alors que Coquard, le portier local, avait été surpris par la trajectoire du ballon (56’). Puis, plus rien… jusqu’à un coup-franc botté par Leostic qui trouve la tête de Le Page pour « crucifier » Kervarec et les Douarnenistes (85’).

« On a réussi à ne pas prendre de but pendant leur temps fort et on savait que notre seule chance de marquer allait arriver sur une situation aérienne » racontait, soulagé, Didier Hascoët. De son côté, Fred Rouzo appuyait une fois de plus sur la nécessité « d’enlever le frein à main », rappelant toutefois que son équipe a « des arguments à faire valoir pour le reste de la saison ».

La fiche technique
Arbitre : M. Deprez.

BUT. Châteaulin : Le Page (85’)

Avertissements. Châteaulin : Le Gall (61’) ; SM Douarnenez : Saulnier (88

Dorian Léostic: " Il nous faut trouver le match qui lancera notre saison"

newsouest 20/09/2019

Capitaine du Châteaulin FC, Dorian Léostic, 27 ans, montre l'exemple à son poste de latéral ou milieu gauche. Formé à l'école de football du club, il est un des joueurs les plus réguliers du Sud-Finistère, avec l'avantage d'être utile à pratiquement tous les postes du terrain. Droitier, très à son aise dans son couloir gauche, il prend le relais d'Olivier Cornec, au record de longévité au CFC, au capitanat. Encore en attente de leur démarrage en compétition, Châteaulin a démarré sa saison par un handicap comptable et psychologique à Plabennec B avec ces trois expulsions. Ecarté par le Quimper Kerfeunteun FC à leur entrée en coupe de France (4-1, ap), ce dimanche, Dorian Léostic attend impatiemment ce match déclic. Le derby face à la Stella Maris de Douarnenez, à Eugène Piriou, entre, ce dimanche, dans cette case tant recherchée, en R1.

" A Quimper, la pause fraîcheur en milieu de deuxième mi-temps nous a coupé les jambes. Nous avons explosé physiquement. Jusqu'à leur égalisation, nous étions bien en ayant fait le plus dur (0-1, 62'). Nos trois explusions à Plabennec (Alan Boivin, Cédric Le Page, Emmanuel Gilles) nous ont fait mal pour le premier match de R1. Il faut se remettre dedans. Nous n'avons pas gagné cette saison en match officiel alors que notre groupe est à mon sens plus étoffé que la saison dernière. A Vannes, Saint-Renan, Plabennec, nous ne faisons pas un mauvais match mais ça ne tourne pas en notre faveur", explique Dorian Léostic.

Educateur six ans avec la même génération de joueurs, Dorian Léostic est à l'image de beaucoup de joueurs dans cette équipe, qui s'investissent en semaine ou les week-end avec les jeunes du club. Maintenu sur la 26ème journée, au détriment de Plouzané B et Theix, Châteaulin FC a réussi un bel exploit, la saison précédente. La seconde année est en général plus difficile. Les Châteaulinois sont en plein dedans mais leur force mentale et unité d'équipe sera encore le ciment de leur saison. " Le groupe R1 est plus costaud que la saison précédente. La R1 est le championnat le plus cruel avec quatre relégations au terme de la saison. Mentalement, nous ne devons pas lâcher. La saison ne fait que commencer. On est dans le dur. Il faut trouver le match qui lancera notre saison", conclut-il.

Châteaulin FC. Première à domicile sur un terrain qui attend les travaux
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/chateaulin/chateaulin-fc-premiere-a-domicile-sur-un-terrain-qui-attend-les-travaux-

Publié le 01 septembre 2019 à 20h08

David Le Tiec

Dimanche, le Châteaulin FC a débuté sa saison à domicile par une défaite (0-1) face au Vannes OC. Le CFC n’aurait d’ailleurs pas dû pouvoir évoluer à domicile si les travaux programmés sur le terrain du stade Eugène-Piriou avaient démarré. Mais ils ont été reportés au printemps.

Le 26 mai, on avait quitté un Châteaulin FC qui se maintenait en Régional 1 à domicile lors de la toute dernière journée de championnat, grâce à une victoire (3-2) contre Guipavas, au terme d’un match à rebondissements. Ce dimanche, les Châteaulinois retrouvaient le championnat et la pelouse du stade Eugène-Piriou pour une deuxième journée de la poule A de Régional 1 qui leur proposait, pour cette première de la saison à domicile, de recevoir la réserve du Vannes OC. Après la défaite (0-2) concédée la semaine précédente à Plabennec, en ouverture du championnat, les locaux se sont inclinés (0-1) devant environ 80 spectateurs. « C’est un peu dur de commencer par deux défaites, comme l’année dernière », commente Alain Poquet, le président du Châteaulin FC.

Si le planning des travaux de mise aux normes du terrain de football du stade Eugène-Piriou avait été tenu, le Châteaulin FC n’aurait pas dû démarrer sa saison chez lui. « L’entreprise retenue n’a pas pu tenir le planning, qui devait voir le club jouer une demi-douzaine de matchs ailleurs et revenir à Eugène-Piriou au mois de novembre », résume Jean-Pierre Juguet, l’adjoint aux sports.

Agrandi, scalpé, arrosé et drainé

Les travaux, qui consisteront à élargir le terrain, le scalper, installer un arrosage automatique et un système de drainage tout en remplaçant une partie de la main courante sont reportés au printemps. « Ils vont débuter en avril et il faudra sans doute jouer au moins les trois derniers matchs ailleurs », annonce cette fois l’adjoint qui, accompagné de la maire de Châteaulin, Gaëlle Nicolas, est venu assister, dimanche, à une partie du match contre Vannes.

Pour l’instant, il est encore trop tôt pour connaître le ou les stades où se joueront les derniers matchs à domicile du Châteaulin FC, mais dans les environs, les terrains de Pont-de-Buis, Briec et Châteauneuf-du-Faou semblent être ceux qui répondent aux normes de la ligue et de la Fédération. « On peut aussi demander une nouvelle dérogation sur un terrain non homologué autour de Châteaulin. Le principal, c’est que les travaux soient faits », conclut Alain Poquet

Régional 1. Stade Plabennecois (B) - Châteaulin FC : 2-0

Publié le 25 août 2019 à 20h09
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/football/regional/regional-1-stade-plabennecois-b-chateaulin-fc-2-0-25-08-2019-12367075.php#Y57q5lVmTq0sSl7b.99

Les réservistes plabennecois ont su tirer profit d’un match où ils ont bénéficié d’une large supériorité numérique, avec trois expulsions du côté de Châteaulin.

Durant le premier acte, Sadoven ouvrait la marque sur corner, avec une déviation opportune de Dylan Kervestin (29’). De plus, Châteaulin avait déjà perdu un joueur avec l’expulsion de Gilles (19’). Ceux-ci ne se laissaient pourtant pas abattre et il fallait que Mathieu Kervestin s’impose devant Tchimbakala, pour préserver l’avantage léonard (44’).

Trois expulsions à Châteaulin !

Après le repos, Plabennec cherchait le KO, mais le poteau sauvait Coquard sur une tête de Sadoven (49’). Châteaulin tenait par miracle car Le Page avait lui aussi vu rouge (42’). Il n’y avait plus de match lorsque Boivin était expulsé à son tour (57’), au grand désespoir de l’entraîneur châteaulinois, Didier Hascoët : « C’est une première pour moi de voir ça. Trois expulsions de notre côté. Ce match est irréel. C’est évidemment devenu complètement injouable pour nous. J’ai peur que nous passions pour des bouchers, alors que ce n’est pas le cas. Nous avons besoin d’apprendre néanmoins pour ne pas refaire les mêmes erreurs ». Pourtant, Plabennec (B) restait en danger jusqu’aux dernières minutes, Carneiro ne réussissant le but du break qu’à l’entrée des dix dernières (81’). « C’est une victoire, mais pas de quoi sauter au plafond, expliquait Albert Lavanant. Le match a vite été déstabilisé par la première expulsion. Les deux autres ont contribué à ce scénario de match sans schéma. On doit se satisfaire d’avoir remporté cette rencontre ».

La fiche technique

Spectateurs : 200 environ.

Arbitre : M. Bodennec.

BUTS. Plabennec : Sadoven (29’), Carneïro (81’).

Expulsions. Châteaulin : Gilles (19’), Le Page (42’), Boivin (57’).

Football. Un CFC rassuré pour la reprise

Publié le 31 juillet 2019 à 09h25

Dimitri L’hours

Après une trêve de quelques semaines, les joueurs du Châteaulin Football Club ont repris le chemin des terrains, le 23 juillet. Un joli programme de préparation les attend désormais avant le premier match de championnat pour l’équipe fanion, le 25 août, en Régionale 1. Une nouvelle saison que le club aborde avec un effectif quasi inchangé.

Après une fin de saison rocambolesque et un maintien en Régionale 1 obtenu à l’arraché à l’issue d’un match au scénario improbable face à Guipavas, les joueurs du Châteaulin Football Club pensaient avoir eu leur lot d’émotion pour un bon bout de temps. Et pourtant, l’intersaison, cette période estivale lors de laquelle les joueurs et entraîneurs font relâche, n’a elle non plus pas été de tout repos. La faute à un contretemps, qui a empêché l’entreprise mandatée par la Ville de Châteaulin pour effectuer les travaux de mise aux normes programmés au stade Eugène-Piriou de démarrer dès juin, comme c’était pourtant prévu depuis de longs mois.

Problème : le club châteaulinois bénéficiait déjà d’une dérogation lui permettant de jouer en Régionale 1 sur un terrain ne respectant pas les normes imposées à un tel niveau. Il a donc fallu transmettre une nouvelle demande de dérogation à la Ligue de Bretagne, afin de ne pas voir le CFC relégué en R2 et perdre en coulisses le bénéfice obtenu par les joueurs à la sueur du front sur le terrain. Fort heureusement, tout est rentré dans l’ordre et les travaux démarreront finalement au printemps 2020, comme l’ont indiqué aux joueurs Didier Hascoët, entraîneur de l’équipe et Jean-Pierre Juguet, adjoint aux sports à la Ville, présent le mardi 23 juillet à la reprise de l’entraînement.

Xavier Cravec aux côtés de Didier Hascoët

Une reprise à laquelle une trentaine de joueurs ont participé. Dans les rangs, quelques nouvelles recrues, dont certaines prometteuses, à l’image d’Alex Eyraud, fraîchement arrivé du Stade Pleybennois (D1), au sein duquel de nombreux observateurs du foot local s’accordent à dire qu’il sortait nettement du lot. Encore une fois, Châteaulin, où le fait de payer des joueurs n’a jamais été intégré au logiciel interne, a privilégié le vivier territorial de jeunes footballeurs en pleine progression aux plus ou moins vieux routiers habitués à changer de clubs chaque année, en fonction du montant du chèque proposé ici ou là. « J’ai dû avoir une soixantaine de contacts pendant la trêve avec des joueurs intéressés pour venir. Au départ, certains d’entre eux étaient d’accord de venir gratuitement et au fil des appels, les conditions changeaient », a expliqué à ses joueurs Didier Hascoët, surtout ravi de n’avoir vu aucun joueur de l’effectif de la saison 2018-2019 quitter le club.

J’ai dû avoir une soixantaine de contacts pendant la trêve avec des joueurs intéressés pour venir. Au départ, certains d’entre eux étaient d’accord de venir gratuitement et au fil des appels, les conditions changeaient

Une preuve de plus, selon lui, de la bonne ambiance qui règne dans les trois équipes seniors du club. Aux côtés de Didier Hascoët, Xavier Cravec, ancien joueur du CFC et ancien entraîneur de Plonévez-du-Faou et Spézet, suivra lui aussi de près la préparation des joueurs pour cette saison 2019-2020 qui s’annonce d’ores et déjà corsée en Régionale 1. Les Châteaulinois, qui viseront une nouvelle fois le maintien de la A et une éventuelle montée de la B de la D1 à la R3, affronteront des pointures bretonnes, à l’image des réserves de Vannes et de Concarneau, ou encore de l’US Montagnarde. Sans oublier, bien sûr, le retour d’un derby à la saveur toujours particulière face à la Stella Maris de Douarnenez
© Le Télégramme

 https://www.letelegramme.fr/finistere/chateaulin/football-un-cfc-rassure-pour-la-reprise-31-07-2019-12350865.php#fpbYyc6fE7FcRzFk.99

Top